Bac de rétention

lekbak_header.png

A quoi sert un bac de rétention ?

Utilisés dans un certain nombre d’industries, les bacs de rétention sont des réservoirs qui permettent de contenir des substances potentiellement nocives et dangereuses, que ce soit pour l’organisme humain ou pour l’environnement. Il s’agit généralement de produits chimiques, d’hydrocarbures, de liquides potentiellement abrasifs, de résines, d’acides, d’huiles, etc. Ces bacs doivent être parfaitement adaptés aux types de produits qu’ils sont susceptibles de recevoir. Les produits dangereux pourront alors être contenus de façon imperméable et sans risque de fuite, y compris lorsqu’ils sont déplacés lors de l’évacuation du bac de rétention.

 

 



Acier, plastique : pour quelle matière opter ?

Si les bacs de rétention utilisés dans l’industrie servent tous à recueillir des matières liquides, tous ne récoltent pas le même type de substance et il est essentiel de choisir un bac dans une matière adaptée à son activité pour éviter les déconvenues. Les bacs de rétention en acier sont conçus pour tous les produits polluants et potentiellement inflammables : hydrocarbures, gaz liquéfié, huiles, peintures, etc. Il est en revanche dangereux de les utiliser pour récolter des substances corrosives. À l’inverse, les bacs de rétention en plastique servent à recueillir tous les liquides corrosifs ou qui peuvent être agressifs pour l’organisme : acides, chlorure de sodium, glycérine, etc. Dans les deux cas, ces bacs sont très résistants et peuvent être réutilisés pendant un certain temps à condition d’être bien entretenus.

 

Comment procéder et où vider un bac de rétention ?

Si l’installation du bac de rétention constitue généralement une opération facile, le vider s’avère souvent plus périlleux. Il vous faut donc d’abord prendre les précautions nécessaires pour vous protéger d’un éventuel contact avec le liquide contenu à l’intérieur : gants, masque, blouse, etc. L’idéal reste néanmoins d’utiliser un aspirateur de liquides ou une pompe adaptée pour aspirer le contenu de ces bacs, puis de jeter les déchets obtenus dans un espace adéquat : déchetterie, points de collecte spécialisés, etc.